Sébastien DESTRUMELLE nous présente l’offre de mon-crédit-à-crédit, une solution complète pour les IOBSP désirant développer l’activité de regroupement de crédits !

Logo mon-credit-a-credit fond blanc
mon-crédit-à-crédit.com

Made in Courtage – Bonjour Sébastien, tu diriges le réseau mon-crédit-à-crédit, spécialiste du regroupement de crédits (RAC). Peux-tu nous présenter ton activité ?

Sébastien DESTRUMELLE – Nous proposons des solutions de regroupement de crédits avec et sans garantie auprès des particuliers. Nous disposons des mandats auprès de l’ensemble des acteurs majeurs du marché spécialisés dans le rachat de crédits. Cette confiance renouvelée de nos prêteurs nous permet de proposer une très large gamme de produits en matière de restructuration et de répondre à de nombreux profils et projets clients. Notre réseau de mandataires (MIOBSP), lancé en 2012, compte aujourd’hui 61 cabinets indépendants implantés sur tout le territoire.

Mon-crédit-à-crédit joue donc un rôle de packageur ?

Nous intervenons en qualité de courtier « grossiste », plus souvent défini « Packager ». Dans la pratique, nous mettons à disposition de nos mandataires (MIOBSP) l’accès à nos banques partenaires et leurs produits.

Quel est l’intérêt pour un IOB qui souhaite exercer dans le RAC, de s’adosser à un réseau comme mon-crédit-à-crédit ?

Nous observons deux aspects : d’une part, l’accès aux banques spécialisées en regroupement de crédits s’est réduit et d’autre part, les IOBSP doivent justifier d’une volumétrie et d’une qualité de dossiers. Aussi, il est devenu très difficile pour les cabinets témoignant d’une activité modeste de conserver l’accès aux produits. L’adhésion de cabinets indépendants à notre réseau, que le regroupement de crédits soit une activité principale ou secondaire, est un gage de pérennité.

Quels sont les services que tu proposes ?

Très bonne question ! Puisque celle-ci renvoie directement aux fondamentaux que porte mon-crédit-à-crédit.com

En effet, nous mettons l’accent sur la notion de réseau (plus que packager ou courtier grossiste) car notre offre est assez large en terme de services délivrés auprès de nos cabinets membres : Analyste dédié et qualifié RAC, outil informatique complet, soutien commercial, référencement Web, formations, conformité, rémunérations parmi les plus pertinentes du marché…

Plus que de flatter notre offre, l’expérience parle pour nous… Depuis sa création en 2012, le réseau mon-crédit-à-crédit.com n’enregistre que deux départs de mandataires.

Le RAC est parfois méconnu du grand public. Existe-t-il un client « type » sur ce marché ?

L’image du regroupement de crédits a potentiellement changée au cours des dernières années… Là où l’opération de regroupement de crédits intervenait en raison de difficultés financières ou de surendettement, le produit est aujourd’hui beaucoup mieux appréhendé par le grand public.

En 2018, le regroupement de crédits est plutôt abordé comme une alternative pour équilibrer le budget ou financer un nouveau projet. C’est pourquoi, le client type d’aujourd’hui est un peu Monsieur et Madame tout le monde !

Naturellement, le regroupement de crédits reste une alternative en cas de difficultés financières ou de surendettement… Mais il est également, de plus en plus souvent, un recours efficace pour financer un nouveau projet (travaux, véhicule…) sans alourdir le budget d’une nouvelle et énième mensualité ou anticiper des situations (divorce, passage à la retraite…)

Les clients ont donc évolué au cours de ces dernières années ! Pour autant, les banques mandantes (les établissements prêteurs spécialisés) ont-elles suivi cette évolution ?

Nos banques partenaires ont, à mon sens, une assez bonne lecture des attentes et besoins des clients actuels. Pour preuve, cette volonté d’innovations traduits par nos partenaires bancaires par la mise en œuvre de nouveaux produits de manière régulière.

Un bémol néanmoins sur ce point, les critères d’éligibilité évoluent peu… Ou trop doucement. Cette configuration conforte une réelle asymétrie entre les produits disponibles et l’accès à ces derniers compte-tenu des évolutions de société : Précarité d’emplois, auto-entrepreneur, divorce par consentement mutuel… Face à une société qui va toujours plus vite ponctuée par une réelle uberisation des systèmes… Nous observons une certaine inertie de nos prêteurs.

Le taux d’usure est un élément protecteur pour le consommateur. Pour autant, en crédit immobilier on constate parfois qu’il amène certains dossiers à être refusés pour des problématiques de taux usuraire. Est-ce le cas aussi en RAC ?

Hélas oui. Les opérations de regroupement de crédits sont également assujetties aux taux d’usure. Fort heureusement, la part de marché du regroupement de crédits intermédiés (avec l’intervention d’un IOBSP) est significative. Nos partenaires bancaires jouent donc le jeu en proposant des grilles tarifaires en lien avec les évolutions de taux d’usures.

Au-delà des banques, clients et IOBSP, l’application des taux d’usures en observation de nos voisins européens devient de plus en plus un problème Franco-Français puisque de nombreux pays ont abandonnés cette mesure.

La protection du consommateur a donc le dos large et notre législateur devrait considérer un peu mieux l’intelligence collective de ses administrés.

visuel 1 offre mon-crédit-à-crédit.JPG

Le réseau mon-crédit-à-crédit poursuit son développement. Tu recherches des partenaires sur des régions en priorité ?

mon-crédit-à-crédit est en développement permanent : Nouveaux produits sur le crédit immobilier, amélioration de nos outils informatiques et naturellement… Ouverture auprès de nouveaux cabinets IOBSP !

Historiquement, mon-crédit-à-crédit.com, créé à Saint-Etienne dans la Loire est présent sur le Rhône-Alpes.

Notre volonté première est de conforter notre présence sur le pourtour méditerranéen (06, 83 notamment) mais également sur notre nouveau secteur (installation en 2015 à Montpellier), l’Hérault (34), le Gard (30), l’Aude (11) sont donc naturellement visés.

En ligne de mire également, la Bretagne (ma région native), plus particulièrement les départements 22, 56, 44, 35… Le littoral Atlantique est également dans nos perspectives de développement (85, 33, 40).

Comment rejoindre mon-crédit-à-crédit ?

La démarche est assez simple. Il suffit aux IOBSP de demander un dossier d’adhésion directement par courriel (contact@mon-credit-a-credit.com).

N’en demeure pas moins que, comme tu l’auras compris, notre offre est à destination d’IOBSP partageant les mêmes fondamentaux et déontologie du métier. Seuls les cabinets témoignant d’une expérience de deux ans minimum dans l’intermédiation bancaire peuvent rejoindre le réseau.

Merci Sébastien de t’être prêté au jeu des questions / réponses Made in Courtage. A bientôt !

visuel 2 offre mon-crédit-à-crédit.com 2
Rejoindre le réseau
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.