Par Christelle Molin-Mabille, Présidente de la CNCEF Crédit


Les acteurs du courtage en crédit en sont bien conscients et comptent pleinement s’investir dans cette mission.

Pourquoi ? Ils constatent régulièrement que les particuliers sont perdus face à l’opacité et la multiplicité des produits bancaires et financiers. Ou encore qu’ils ne bénéficient pas d’un accompagnement sur la durée, permettant de réaliser des projets en fonction des étapes de leur vie. Enfin, qu’ils ne sont pas nécessairement familiarisés avec le coaching budgétaire ou n’ont pas la surface financière suffisante pour être considérés par les acteurs traditionnels du marché.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes (1) : 67% des Français se sentent mal accompagnés par les établissements financiers, surtout la Génération Z qui sont les clients de demain. En effet, 59% des jeunes de moins de 18 ans estiment ne pas avoir de bonnes relations avec leur banque. Et 71% d’entre eux, pensent que leur vie pourrait s’améliorer si leur banquier était plus volontaire. C’est-à-dire, s’il était force de proposition à leur égard. Un fait partagé par 81% des Français.

Une Génération Z qui préfère de fait, entretenir une relation bancaire se limitant à la gestion de leurs opérations courantes via leur smartphone. À défaut, elle s’oriente aussi vers les néo-banques (comme 64% de la population). Ces nouveaux acteurs offriraient selon eux, des services numériques plus développés, comme la possibilité de souscrire rapidement et simplement à des produits en ligne. La Génération Y (2) estime pour sa part qu’elle est tout à fait disposée à changer de banque dans les deux années à venir (44% des sondés), pour les mêmes raisons.

Face à l’évolution des besoins des nouvelles générations mais aussi de l’ensemble de la population, le courtier crédit a des opportunités qui s’offrent à lui. Qu’entendons nous par courtier crédit ? Un professionnel expert en crédit immobilier aux particuliers ou aux entreprises, en financement destinés aux professionnels. Mais aussi un spécialiste en regroupement de crédits et refinancement patrimonial.

Par sa vision globale de la situation budgétaire du client, ce professionnel a pour objectif de contribuer à son éducation financière. Mais surtout, il s’engage à concrétiser les projets par un accompagnement durable du client, quel que soit son profil et sa connaissance de la matière financière. Accompagnateur de croissance, le courtier crédit, par son approche client pédagogique et personnalisée, donne la capacité de prendre des décisions éclairées, comme l’incite la loi PACTE ; ceci en direction des particuliers comme des professionnels.

Cet expert rend donc autonome son client, dans la gestion de son budget et de ses projets de vie. Cette relation humaine repose sur une vraie création de valeurs. Exigeante, elle repose sur une connaissance approfondie du client. Une démarche qui s’articule autour de la valorisation du conseil, la nécessité de la proximité et de l’éthique, de la protection du consommateur.

C’est d’ailleurs l’ADN de la CNCEF Crédit et de ses membres. Elle leur apporte un accompagnement dans la mise en place et le respect de la réglementation ; l’intermédiation étant réglementée. Elle favorise et facilite la montée en compétences des experts crédit. Enfin, elle fait le choix de faire de la réglementation une opportunité commerciale. Elle compte actuellement 800 professionnels du financement, tout secteur, dont une majorité dans l’immobilier.

Des membres, véritables accompagnateurs de croissance, présents sur l’ensemble du territoire national qui s’engagent à rendre accessible le conseil financier pour l’épanouissement de tous les acteurs de l’économie réelle. Au service du développement de chacun, ils font partager leur expertise à leurs clients professionnels et particuliers. Acteurs d’un nouvel horizon pour la matière financière en général et le Crédit en particulier, ils contribuent à la réflexion de la Place. L’adhésion à cette organisation professionnelle est considérée comme un gage de professionnalisme pour les hommes et les femmes qui font le choix de la rejoindre.

C’est cette vision et cet élan novateurs que nous voudrions aujourd’hui faire partager au plus grand nombre, pour réconcilier les Français avec la matière financière et leur redonner les clés nécessaires à la gestion de leur projet de vie.

1 Pourquoi les jeunes n’aiment pas leur banque – enquête de BuzzPress France – 2019

2 Les banques et la Génération Y : le fossé s’élargit – 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.