Après une année 2018 florissante, Partners Finances tire des statistiques de son activité en regroupement de crédits et informe sur ce domaine souvent méconnu. 

« Contrairement à ce que l’on peut penser, ce sont des profils très variés qui recourent au rachat de crédits. Au début de l’activité dans les années 1990, le “RAC” était réputé être réservé aux seuls surendettés. Au fur et à mesure des années, le métier s’est structuré et les clients se sont diversifiés. De nombreuses lois ont vu le jour dans l’objectif de protéger l’emprunteur et limiter les abus. L’activité des intermédiaires en opérations de banque est devenue très réglementée. Grâce à ces mesures, le professionnalisme du métier est désormais assuré entraînant ainsi un regain de confiance des clients. » 

Sylvain MEHARECHE, DG de PARTNERS FINANCES

Depuis 1996, plus de 4.2 millions de foyers ont sollicité Partners Finances. Ces demandes sont a minima car seuls les dossiers informatisés ont pu être comptabilisés.

Plus de 42% des demandeurs de RAC sont âgés entre 35 et 50 ans. Un peut distinguer une certaine parité dans les demandes, avec 40% de femmes et 60% d’hommes. Il s’agit là des demandes collectées qui ne concernent pas toujours l’emprunteur et le co-emprunteur.

Locataires (52%) comme propriétaires (48%), les demandeurs de RAC sont représentés de manière quasi égale.

Les demandes concernent majoritairement la population active. Toutefois, le regroupement de crédits s’avère être particulièrement plébiscité par les retraités qui représentent 18% des demandes.

Les demandeurs de RAC se concentrent autour et dans les grandes métropoles françaises. La densité de population et le niveau de vie plus important expliquent en partie cette répartition.

On remarque une certaine saisonnalité quant à l’afflux des demandes. Avec des pics importants avant et après les congés d’été, les ménages privilégient ces moments pour remettre à plat le budget à l’aube des vacances ou de la rentrée scolaire. Certains sont plus précoces et choisissent le mois de mars pour anticiper l’année civile à venir.

Quasiment la moitié des demandes concerne des personnes touchant entre 1 500€ et 3000€ par mois. Les foyers les plus modestes (moins de 1 250€/mois) et les plus aisés (au-delà de 4 000€/mois) sont à égalité et représentent chacun 10% des demandes. On note tout de même que 17% des demandes concernent des ménages qui gagnent entre 3 000€ et 4 000€/mois confirmant le rachat de crédits dit “de confort”. Le regroupement de prêts est de plus en plus utilisé comme un outil de gestion permettant d’optimiser son budget. Aujourd’hui, la plupart des Français ont plusieurs crédits (immo, auto, conso…) et veulent néanmoins profiter de la vie. Une grande partie des demandes intervient donc pour financer un nouveau projet : les études des enfants, des travaux ou simplement pour retrouver un reste à vivre plus conséquent.

Infographie réalisée et commentée par PARTNERS FINANCES

Envie d’en savoir plus sur PARTNERS FINANCES ? Retrouvez en cliquant ici notre interview de son Directeur général, Sylvain MEHARECHE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.