Aujourd’hui nous rencontrons Eric JUNGER, Directeur Général Adjoint du réseau Crédit Expert, spécialiste du courtage en crédit

Bonjour Eric,

Tu diriges Crédit Expert, réseau national de courtage en crédit. Peux-tu nous présenter en détail ton activité ?

Eric JUNGER – Notre métier consiste à rechercher et négocier les meilleures conditions (taux, assurances, garanties, frais de dossier) auprès de nos partenaires bancaires pour le compte d’un client lorsqu’il nous mandate dans le cadre du financement d’un bien immobilier. Nous rencontrons le client dans un premier temps pour faire un point global sur sa situation et voir ce qu’il paraît envisageable. Ensuite nous proposons et défendons son dossier auprès de nos partenaires bancaires afin d’obtenir les meilleures conditions à la vue des éléments en notre possession. Nous choisissons ensemble le partenaire ayant le mieux répondu à notre cahier des charges puis nous accompagnons le client à la banque pour la mise en relation avec cette dernière. Nous sommes présents jusqu’à la signature de l’acte authentique chez le notaire.

Avec Yannick FLAVIEN, co-fondateur de Crédit Expert, vous avez fait le choix de ne pas facturer d’honoraires à vos clients. Qu’est-ce qui a guidé votre décision ?

Yannick FLAVIEN et moi-même sommes issus de la banque de détail. Lors de la création de Crédit Expert en mai 2007, le courtage n’était pas vraiment connu du grand public. Il était même plutôt perçu comme « une solution » proposée aux clients rencontrant des difficultés à trouver un établissement bancaire en capacité de les accompagner dans leurs projets immobiliers. Notre idée, à cette époque, était de vouloir accueillir également une clientèle « de négociation » qui n’avait pas envisagé consulter un intermédiaire. Lors de notre étude de marché, le principal frein pour un client, était essentiellement porté vers les frais de courtage inhérents à l’opération. Le fait de capter cette clientèle avait pour nous deux avantages : apporter des dossiers de qualité supérieure auprès de nos partenaires bancaires et négocier au mieux les dossiers plus complexes du fait de la volumétrie générée.

Crédit Expert est un réseau « propriétaire ». Un choix stratégique ?

En effet, nous avons fait le choix de nous développer en réseau intégré dès le départ. Le premier avantage était de pouvoir bénéficier d’un management « groupe » et d’avoir une politique globale et cohérente afin de nous développer de manière sereine. Le deuxième était d’assurer l’évolution professionnelle de nos collaborateurs. Ainsi, ces derniers peuvent s’inscrire sur le long terme avec de réelles perspectives d’évolution au sein du groupe. A ce titre, nous avons permis à plusieurs collaborateurs d’évoluer cette année vers de nouvelles fonctions (Direction d’agence, fonctions supports, etc…). Nous souhaitons avant tout la réussite de nos collaborateurs. La promotion interne est une vraie source de motivation pour nos équipes. Gardons de très près que ce sont eux qui défendent au mieux nos intérêts chaque jour sur le terrain. Nous devons pouvoir leur offrir le meilleur pour leur carrière et ils doivent réussir à se projeter à court, moyen et long terme si possible.

Vous avez aussi diversifié vos activités, notamment au Luxembourg. C’est un marché très différent de la France ?

Il faut savoir que nous avons démarré notre activité sur la Lorraine, région frontalière avec le Luxembourg. Nous y sommes installés depuis 2008. Nous étions pionniers à cette époque, ce qui peut paraître étrange pour un pays qui compte près de 220 établissements financiers. C’est un marché différent car le nombre de banques de détail est faible (inférieur à 10), avec un établissement majeur qui compte près de 50 % de part de marché. La clientèle luxembourgeoise est très fidèle. Toutefois, la moitié de la population est étrangère et provient de pays où le courtage est déjà bien ancré. Dès lors, ces personnes se sentaient désemparées lors de la recherche de leur financement pour l’acquisition d’un bien immobilier. De plus, les caractéristiques des emprunts proposés sont différentes de la France avec notamment près de 85 % des prêts finalisés en taux variable et sans plafond. En ce qui concerne l’assurance emprunteur, les conditions sont également différentes. Dans la majorité des cas, il s’agit d’un système de prime unique réglable à la mise en place du prêt. De plus, il n’est pas nécessaire d’assurer le prêt à 100 %, c’est même plutôt très rare.

Vous proposez aussi des solutions pour une clientèle d’expatriés. Quelle est la cible de clientèle ?

Tout à fait, nos services s’adressent aux emprunteurs résidant hors France, qu’ils soient expatriés ou non-résidents. Nous couvrons tous types d’opérations immobilières : Nouvelle acquisition ou rachat de prêt, projet en France ou à l’étranger, prêt amortissable, prêt hypothécaire ou in fine, pour des biens immobiliers neufs, SCPI, nue-propriété, immeubles en construction, aussi bien pour les petites surfaces que pour l’immobilier haut de gamme, en direct ou par l’intermédiaire d’une SCI familiale. Notre savoir-faire s’inscrit dans le montage de dossiers de financement, du plus classique au plus complexe. Notre cible est plutôt large.

Revenons en France ! Des projets d’ouverture et de recrutement ?

Bien évidemment nous poursuivons notre développement. Nous avons trois ouvertures programmées pour le premier semestre 2019. En ce qui concerne les agences actuelles, nous sommes continuellement en phase de recrutement pour continuer à accroitre notre présence sur le territoire. Nous partons d’un constat simple ! S’il y a de la concurrence, c’est qu’il y a des parts de marché à récupérer ! Cette année, le groupe devrait finaliser 5000 dossiers de financement immobilier. Une chose importante, nous plaçons L’Homme au milieu du projet. L’idée n’étant pas de mettre juste un point supplémentaire sur une carte. Ainsi, nous avons déterminé des zones à fort potentiel, mais nous ne nous implanterons que lorsque nous trouverons les bons candidats.

Capture d’écran 2018-11-12 à 18.38.00.png
Crédit Expert recrute !

 

Comment se déroule l’intégration d’un nouveau collaborateur ?

Un collaborateur qui intègre Crédit Expert doit avant toute chose, avoir un projet professionnel. Nous l’accompagnons dans un parcours de formation sur 9 mois. Nous démarrons par un séminaire d’intégration avec différents objectifs (transmettre les valeurs du groupe, à savoir notre ADN, revoir les fondamentaux du métier, etc…). Il est suivi tout au long de son intégration. L’objectif étant de le rendre le plus autonome possible afin qu’il puisse avoir un retour sur son investissement professionnel le plus rapidement possible.

Y a-t-il un profil-type pour rejoindre Crédit Expert ?

Depuis le début de notre aventure, nous souhaitons travailler avec un profil bien spécifique, à savoir le nôtre ! De fait, nos collaborateurs doivent être issus du domaine bancaire avec un potentiel commercial très fort.

Merci Eric de t’être prêté au jeu des questions / réponses de Made in Courtage. A bientôt !

 

Leur parcours

Après 7 années passées au sein d’un établissement bancaire national, Yannick a relevé le pari en 2007 de créer un cabinet de courtage différent du modèle proposé par la grande majorité de ses concurrents. Eric, quant à lui, a débuté sa carrière dans le secteur bancaire en 2001, et se spécialise dans le secteur du prêt immobilier. Il rejoint Crédit Expert en 2009.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.