Publicités

Où vont les taux ?

2018 est déjà bien entamé ! Et on ne peut que se réjouir de voir que les taux des prêts immobiliers restent au plus bas. Pour preuve, l’Observatoire Crédit Logement montre sur cette courbe l’évolution des taux sur une période de plus de 10 ans :

Depuis le début de l’année, les banques ont chacune leur tour ajusté leur grille de taux, afin de « rester dans la course ». Avec même quelques (bonnes) surprises, comme cet établissement qui a baissé fortement ses taux sur les durées longues (25 voire 30 ans) début juin.

Toutefois, restons prudents : si l’été ne devrait pas réserver de grosses surprises, grâce au petit jeu de la concurrence auquel se livrent les banques, quelques points de vigilance sont à avoir à l’esprit.

1. Le retour de l’inflation : avec près de 2% d’inflation, on risque d’assister à une remontée des taux des OAT, qui servent bien souvent de marqueur pour les établissements de crédit. L’OAT 10 ans reste relativement bas, considérée comme valeur refuge, mais aucune certitude sur un maintien à ce niveau sur le second semestre (voir d’ailleurs ci-dessous)

2. Le risque au niveau européen, avec les incertitudes entourant l’avenir politique de l’Italie et la fin du programme d’achat d’actifs par la BCE qui a entraîné une hausse de l’OAT de 12 points de base en l’espace de quelques jours

Ces risques ne doivent pas masquer l’appétence des banques à octroyer de nouveaux prêts immobiliers, qui représentent un outil majeur de captation de prospects. D’autant qu’après une année 2017 au rythme de production effrénée, plusieurs établissements sont en retard sur leurs objectifs de production 2018. La faute à un ralentissement du nombre de transactions, qui s’explique par 3 facteurs principaux :

1. Le resserrement des aides à la primo-accession depuis janvier dernier

2. Le recentrage du dispositif PINEL, qui impacte le marché de l’investissement locatif

3. Et, pour certains secteurs géographiques, le prix de l’immobilier qui continue d’augmenter, réduisant d’autant la solvabilité des candidats à l’emprunt

En conclusion, les personnes souhaitant acquérir un bien immobilier ont tout intérêt à consulter un courtier, qui saura les accompagner dans la réalisation de leur projet en bénéficiant des meilleures opportunités de crédit !

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :